Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Budget 2017 : Le CPAS de Mons renforce son action
Actions sur le document

Budget 2017 : Le CPAS de Mons renforce son action

interview copieChargé de l’action sociale de la Ville de Mons, le CPAS de Mons poursuit son action 360° à destination des citoyens montois. Il se veut présent à leurs côtés à chaque étape de la vie : de l’accueil de la petite enfance à la vie en maison de repos.

Pour réaliser son budget 2017 et faire face aux défis de la société actuelle, hétérogène et complexe, le CPAS a dû faire appel à l’intervention de la Ville de Mons via l’augmentation de la dotation communale. Il était en effet impossible pour le CPAS d’absorber seul l’augmentation de la charge nette de ses interventions sociales.

Néanmoins, le CPAS de Mons garde son dynamisme et poursuit son action en faveur des citoyens et du personnel, grâce à plusieurs projets qui guideront son action future : une nouvelle crèche, des résidences services, un nouvel accueil social, une maison de l’adolescent.


UN CONTEXTE SOCIAL MULTI FACETTES

 

L’évolution de la société et les nouveaux enjeux qui y sont liés ont mis le CPAS de Mons à rude épreuve : augmentation du nombre de revenus d’intégration sociale (RIS), exclusions temporaires ou définitives des allocations de chômage, accueil des migrants, mesures fédérales d'austérité dans le domaine des soins de santé…

Si ces flux entrants sont impossibles à maîtriser, car le CPAS a pour devoir d’aider les citoyens à mener une vie conforme à la dignité humaine, son action peut être proactive sur les flux sortants.

Mons mise donc plus que jamais sur l’insertion socioprofessionnelle en permettant à 365 personnes en 2016 d'accéder à une mise au travail au sein de ses services, d’asbl ou de sociétés privées partenaires (contre 288 mises à l'emploi en 2014).

Il est également à souligner que 30% des bénéficiaires du RIS (864 / 2797) se situe dans la tranche d’âge 18 – 25 ans, proportion stable depuis ces dernières années. Cette cible fait donc l’objet d’une attention particulière, notamment par le Fonds social Européen qui octroie au CPAS de Mons une subvention spécifique pour mener une action d'insertion socioprofessionnelle auprès des jeunes (projet « Action jeunes »).


FOCUS SUR L’ACTION SOCIALE

 

Mons compte 2.797 bénéficiaires du Revenu d’intégration sociale, soit + 4% en un an.

Entre le Compte 2015 et le Budget initial 2017, le coût net de l’action sociale augmente de 1.449.164,00 €. Sont pris en compte dans le calcul du coût net:

  • En dépenses: toutes les dépenses de transferts liées au service social (RIS, aides sociales diverses, frais médicaux, d’hospitalisation, fonds énergie divers, art.60 et 61, candidats réfugiés….
  • En recettes: toutes les recettes de transferts liées au service social (récupération RIS, art.60, ILA, candidats réfugiés, projets spécifiques subsidiés, fonds énergie divers, 30% du FSE, 30% du subside Relais social urbain, 30% de l’insertion professionnelle…)

Sur la même période, le coût net de personnel du Service Social et du service d’Insertion Professionnelle (dépenses/recettes) augmente de 649.673,00 €.

Le total de l’augmentation de la charge nette de l’action sociale entre le Compte 2015 et le B.I. 2017 est donc de 2.098.837 €. Il est impossible pour le CPAS d’absorber seul ce montant sur lequel il n’a que très peu de prise, et qui a justifié l'augmentation indispensable de la dotation communale.

 

LA PETITE ENFANCE

 


Outre les structures existantes (6 structures collectives + accueillantes à domicile et co-accueillantes) et plus de 290 places d’accueil, le CPAS de Mons poursuit son action en faveur de la petite enfance.

 

Une crèche de 49 places (création nette de 37 nouvelles places) sera  construite en centre-ville, à l’angle de la rue de Bouzanton et de la rue Achille Legrand.

Budget : Le déficit spécifique de cette nouvelle structure est estimé à +/- 60 000 €/an (sachant que le coût net d’une place est estimé à 2.000 € / an). Il s'agit cependant d'un service supplémentaire indispensable attendu avec impatience par les jeunes parents montois!
 

LA JEUNESSE
 

Un projet de Maison de l'adolescent devrait également voir le jour courant 2017. Il s'agit d'un projet spécifique qui sera agréé et subsidié intégralement par l'aide à la jeunesse à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les adolescents et leur famille y trouveront un accueil, une écoute et divers services d'information, d'orientation et d'accompagnement dans toutes les matières relevant notamment du social, du scolaire, de l'aide à la jeunesse et de la santé.

 

LES AÎNES

 

Le CPAS gère ses 2 maisons de repos, la Résidence du Bois d’Havré et la Bonne Maison de Bouzanton, ainsi que son service de maintien à domicile ACASA pour rester le plus longtemps chez soi. Viendront s’ajouter à ce dispositif une résidence services de 25 logements à l’entrée du Bois d’Havré, qui sera opérationnelle à l’automne 2017 et un habitat groupé pour seniors à proximité.

Budget : 3.955.720 € dont 850 000 € de subsides

 

L’ACCUEIL DU PUBLIC
 

Le CPAS de Mons valorisera son patrimoine en rénovant entièrement les bâtiments dits « Glépin », côté Place Nervienne, et un nouvel accueil social y sera proposé au public. Une nouvelle construction reliera également les deux bâtiments existants et permettra au personnel d’accueillir le public dans les meilleures conditions.

Budget : 3.500.000 € dont 70 000 € de subsides

 

LA RECYCLERIE


Actif dans le développement durable et la récupération, le CPAS de Mons poursuit son action « recyclerie » développée avec Hygea et Droits et Devoirs. Les objets en bon état sont récupérés dans les parcs à conteneurs, éventuellement reconditionnés et mis en vente dans le magasin social « Le Grenier aux trouvailles », Avenue du Champ de Bataille 169 à Jemappes.

Pour répondre à une demande légitime des citoyens et particulièrement des seniors, un projet de ramassage intelligent des encombrants verra le jour en 2017. « Recytroc » permettra, sur base d’un appel au call center, d’aller récupérer gratuitement 6 m3 d’encombrants pour autant que 20% des objets collectés soient réutilisables.

Tout le monde y gagne : Hygea réduit son volume d’incinération, la Ville réduit sa facture propreté, les biens ne sont plus jetés et bénéficient d'une nouvelle vie après remise en état et revente dans nos magasins solidaires.

 

CONCLUSION

 

Les CPAS fêteront leurs 40 ans le 1er janvier 2017. Le CPAS de Mons, par son dynamisme et sa constante évolution, entend rester une référence dans son domaine et contribuer de cette façon à l'évolution de tout le secteur de l'action sociale. Il s'adapte en permanence à l'évolution de la société et aux besoins de ses concitoyens. Il reste à leurs côtés à toutes les étapes de leur vie par:

  • l’action sociale et l'insertion socioprofessionnelle,
  • la petite enfance et la jeunesse
  • le maintien à domicile et l'hébergement des aînés
  • l’égalité des chances


A Mons, les synergies développées avec la Ville de Mons sont aussi de bons exemples de gestion communale responsable et cohérente, citons notamment les synergies dans les services :   informatique,    marchés publics,  garage communal,  assurances,    SIPP, gestion des ressources humaines...

 Cependant, les défis sont nombreux. La politique d’austérité menée par le Gouvernement fédéral a de nombreuses répercussions au niveau local, en augmentant les besoins des citoyens qui se tournent dès lors logiquement vers leurs services communaux de proximité. Les besoins sociaux augmentent, pas les finances du CPAS ou de la Ville. Maintenir toutes les aides sociales sans réduire les services et le personnel est un défi majeur. Le CPAS de Mons y fait face depuis plusieurs années déjà, mais la pression s'accentue sans cesse...